study

POTENTIEL DU COMPOSTAGE DECENTRALISE DANS L’AMELIORATION DES RENDEMENTS DES CULTURES DES COOPERATIVES AGRICOLES

5/9/2017

L’amélioration des rendements agricoles demeure depuis de nombreuses années la principale préoccupation des agriculteurs ivoiriens. Pour atteindre cet objectif, l’utilisation des engrais chimiques est présentée comme l’unique levier de croissance. Malgré la forte demande pour cette « matière première », l’offre d’engrais chimiques demeure inaccessible pour les petits producteurs en raison notamment de l’insuffisance de l’offre dans certaines zones agricoles et du manque de formation sur leur utilisation efficace.

POTENTIEL DU COMPOSTAGE DECENTRALISE DANS L’AMELIORATION DES RENDEMENTS DES CULTURES DES COOPERATIVES AGRICOLES

Introduction 

L’amélioration des rendements agricoles demeure depuis de nombreuses années la principale préoccupation des agriculteurs ivoiriens. Pour atteindre cet objectif, l’utilisation des engrais chimiques est présentée comme l’unique levier de croissance. Malgré la forte demande pour cette « matière première », l’offre d’engrais chimiques demeure inaccessible pour les petits producteurs en raison notamment de l’insuffisance de l’offre dans certaines zones agricoles et du manque de formation sur leur utilisation efficace.

Le compost, bien qu’il soit fondamentalement différent des engrais conventionnels de par sa composition, se présente alors comme une
alternative viable pour les petits producteurs en Côte d’Ivoire et la grande majorité de l’Afrique subsaharienne. 

1.     Qu’est-ce que le compost ? 

Le compost est un amendement organique dont l’effet principal est l’amélioration de la structure des sols agricoles (rôle de fertilisant physique). En se minéralisant avec le temps, le compost a également une fonction secondaire d’engrais organique (rôle de fertilisant chimique avec apport de NPK et d’oligo-éléments pour les plantes).

2.     Qu’est-ce que le compostage ? 

Le compostage est le processus de transformation naturel de matières organiques (déchets végétaux, restes de repas, déjections…) en conditions d’aération. Lors du compostage, des bactéries, des champignons et d‘autres microorganismes décomposent et convertissent la matière organique en humus. Pour un compostage efficace, il est impératif que l’ensemble des matières soit correctement aérées et que l’humidité soit suffisante (50% - 70%) et homogène.

3.     Que peut-on composter ?

Le compostage peut être réalisé à partir de tout type de déchets biodégradables. Le Tableau 1 liste quelques sources de résidus
organiques qui peuvent être employés pour le compostage décentralisé. 

Tableau 1 Sources de résidus organiques: voir pdf.

4.     Qu’est-ce que le compostage décentralisé ? 

Le compostage est réalisable à différentes échelles :
  • Compostage centralisé ou compostage à échelle industrielle nécessitant des investissements importants pour la mise en place d’une unité de conversion industrielle.
  • Compostage décentralisé ou compostage à échelle locale. A l’échelle de quartier ou de commune, le compostage décentralisé nécessite un niveau de mécanisation réalisable par les membres de la communauté.
  • Compostage domestique qui peut être réalisé directement par un foyer afin de traiter une partie de ses résidus et de disposer d’une source propre de compost. 

Le compostage décentralisé apparaît alors comme une aubaine pour les populations rurales. Il ne fait intervenir généralement que des résidus provenant des ménages (quartier, coopérative, village) ou des activités agricoles issus de la récolte ou l’entretien des cultures et peut être opéré et maintenu à fable coût. 

Connect